« Petite musique de nuit | Accueil | Diatribe sur la vie de bureau »

25 juillet 2007

Commentaires

Marchand-de-sel

Tout à fait d'accord avec toi. Qui mange dans les airs? Je me demande même si les oiseaux qui piquent tout droit dans la mer pour pêcher leur petit dej' ne se calent pas bien gentiment quelque part pour déguster ou tout au moins digérer tout ça? Seuls les astronautes en sont réduits à manger dans les airs et faut voir ce qu'ils se mettent dans le gosier: le boeuf et la compote de pommes liophylisés trés peu pour moi! Rien ne vaut un bon repas au coin d'un feu ou au bord de la rivière, mes plus grandes extravagances gastronomiques...

P.S: Quant à la "bouffe" dans les avions, n'en parlons pas...elle est inexistante...sauf en classe affaires peut-être...(la classe quoi?)

benjamin

[c’est top] Mais en modeste gastronomeque je suis, s'il m'est démontré que la présence du vide peu modifier la perception du goût, alors j'aurai plaisir à essayer cette façon de manger là. A condition biensur qu'elle ne soit pas reservé exclusivement au grand monde ;)
Certains mangent bien dans le noir...

sohei

Pareil, l'experience doit être interessante, tout au moins particulière, deguster un tartare de boeuf avec 20 mètres ( si ce n'est plus) de vide sous vous, ca doit faire son effet, quand à la vue, ca doit être quelque chose !

il ne faudrait pas forcement associer ce genre d'experience qui au demeurant pourrait etre très amusante, aux " grands de ce monde" qui ne savent plus quoi faire de leur argent qui s'ennuient et du coup le dépense dans de stupides et curieuses lubies...

Aventurier

Moi, je trouve ce concept sympa.
On peut cracher par la fenêtre ?
;)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.